La Gazette Vicoise n'a pas pour vocation de commenter les articles envoyés ou signés par nos lecteurs, sauf, quand elle se sent directement attaquée (rf: Léonie).

Nous ferons toutefois une petite entorse à notre règle, car il nous paraît indéniable que le dernier article:

"L'appel du 18 Juin"

peut permettre d’apporter un point final à toutes les Polémiques d'avant Pentecotavic.

Pentecôte est passée, il y a des contents, des cocus, des tristes, des heureux, des "je m'en fiche", des associations non méritantes moribondes, des qui ont pu aller aux corridas parce qu’ils n’avaient pas à surveiller leur jardin, (les «foulards rouges» ne sont pas venus).

Ils n’ont même pas rempli les parkings, 

Quelques aficionados ont du payer des contraventions pour mauvais stationnement (personne n’est parfait).

Les conséquences économiques tout le monde à l'air de s'en moquer.

Nous avons lu certains commentaires à l'article publié sur notre Gazette:

La réalité économique d'un petit chef d'entreprise Vicois de Philippe GELAS,

Il est le seul à s'être exprimé sur ce sujet....

Affligeant,

No comment.

 

Ça s'était avant.

 

Avant l'initiative lancée sur notre Blog par Jean-Louis PERRIER, qui nous a fait l'honneur de croire en notre intégrité.

Un appel à tous les Vicois du Monde entier pour se réunir, réfléchir, imaginer autre chose, pour sauver notre "culture", pour ne pas dire notre âme, notre hérédité viscérale.

Sa démarche est entièrement personnelle, et complètement indépendante de la Gazette.

 Nous n'irons pas jusqu'à le comparer à un homme qui a marqué l'histoire (il était grand), lui est plus petit.

Si J.L PERRIER mesure une gaule et demi, le grand faisait deux gaules. (La gaule était une unité de mesure bien connue des pêcheurs, la cane téléscopique n'étant qu'une pale copie du mètre ruban).

Bon, elle est facile et nulle, nous vous l'accordons.

La Gazette vous dit, belle initiative, Monsieur PERRIER, que votre pavé dans la mare réveille poissons (carpes, poissons rouges, et autres carassins ), libellules,musarègnes aquatiques, têtards, grenouilles, et autres batraciens afin que tous ensembles, ils redonnent à cette eau saumâtre, la clarté et la limpidité qu'elle avait  perdu.

(mais ça,c'était avant)


Gazettement votre,

La Gazette Vicoise.