Les envoyés spéciaux de la Gazette Vicoise ont fait un petit tour de Ville, 

Il semblerait qu'un petit frémisssement envahisse la Bourgade Gersoise.

Vous savez à Vic les prévisions sont faites de façon un peu archaïques:

Vous mouillez votre doigt dans votre bouche, puis vous le levez en l'air!

Suivant la force du vent, sa direction, son odeur, vous pouvez avoir une idée de la météo à venir.

La sensibilité du doigt de notre premier magistrat laisse présager des prévisions pour Pentecôte à venir plutôt pessimistes.

En effet, depuis quelques jours, des espèces de météorites se sont abattus ici et là. Nous avons mené une enquête. Les conclusions sont diverses:

Ces gros cailloux informes ne sont pas tombés au hasard.

A première vue ils n'ont pas une fonction décorative,

Ils jalonnent des espaces qui étaient souvent occupés par quelques véhicules mal garés.

Nous ne pouvons pas croire la lâcheté de notre grand "poucet" l'ait conduit à baliser son chemin de fuite.

En ce qui concerne la protection de nos espaces publics, rien a signaler, les arbres sont protégés, les barrieres en place.

Les secours sont en alerte, les bistrots prêts, les musiciens annoncés (face de bouc d'internet parle des BOULAS, de PISTON CIRCUS, et de quelques fanfares réputées) les parkings sont flèchés, enfin comme d'hab.

Ah, non, excusez, cette année, il n' y a pas de fête (d'après face de bouc municipal) mais il y a des parkings!

Bon, les bodegas non méritantes ne pourront pas ( toutes) vous accueillir et les bistrots seront fermés à 2 heures.

Tout semble donc confirmer le déferlement annuel "Pentecotien" que constaté régulièrement sur VIC. 

Pour les Toilettes, ce sera un peu le système démerde, la Mairie économise. Les Vicois autoctones fairont parti des "Dames PIPI".

Mais non, ce n'est pas une nouvelle association, c'est juste pour provoquer ceux qui ont voté contre la fête, histoire de meubler les conversations quand les festayres seront reparti chez eux, de pouvoir proclamer que la fête doit revenir aux Vicois, qu'il faut faire un référendum consultatoire pour savoir qui est pour, qui est contre, que ça peut pas durer comme ça.

Tout cela, en définitive, pour organiser une Feria qui ne dit pas son nom, qui aura lieu sans avoir lieu.

Notre DON QUICHOTTE municipal, affublé de son SANCHO PENSE à rien (et pourtant il à la grosse tête), s'imgine que ses administrés sont tous des ennemis. Il a perdu tout discernement . Vous connaissez tous l'expression "Con comme un moulin à vent". Cela vous donne une idée de la considération qu'il peut avoir ses concitoyens.

Pour la déco, on fait dans le minimalisme (crise oblige), quelques lampions feront l'affaire.

A part ça, même si on a pas de leçons à recevoir de l'organisation du festival de bandas à Condom (dixit nos eminents organisateurs) notre chère Ville est prête à vous recevoir.

Pour la convivialité, on compte sur vous,

Venez à VIC-OUEST, sinon Allez à JACTA-EST

Et que tout se passe bien, INCH ALLAH ...

Gazettement votre.

La Gazette Vicoise.