WIKIPEDIA:

Une feria est une fête locale annuelle, en Espagne et dans le sud de la France, caractérisée par des corridas, des lâchers de taureaux dans les rues, des bodegas (bars en plein air ou en caves avec musiques festives) et des bandas. Le mot festayre (du gascon hestaire) désigne les fêtards des ferias.

La Feria de la Pentecôte, Pentecotavic, a lieu chaque année traditionnellement le week-end de la Pentecôte, profitant ainsi de son lundi férié jusqu'en 2004. Cet événement est relativement notoire en France car en parallèle des traditionnelles corridas se déroulant dans les arènes du village, la feria de Vic-Fezensac est connue pour son festival de fanfares.

C'est le rendez-vous des fanfares de France, pour une joute musicale de deux jours ayant pour point d'orgue le défilé du dimanche après-midi. La ville est membre du l'Union des villes taurines françaises.(Wikipedia)

La Feria, tant vénérée, avait, à coté du Cirque ou le rite du sacrifice des taureaux est toujours perpétué, son temple musical.

Les écrits retrouvés, parlent d'une Maison ouverte couleur bleu pastel. Ce Temple était tenu par des organisateurs Musiciens Notables de la Bourgade.


Ces notables ne dépendaient pas du Pouvoir en place.


C'en était trop pour le Gouverneur Ponce Pilate nommé une nouvelle fois par ROMA, au mois de MARS 2008, accompagné de Judas le Cazellotte et les Servantes aigries du Conseil suprême.

Ils décidèrent de juger pour blasphème "la fête païenne qui se déroule 50 Jours après Paques, 10 Jours après l'ascension " et qui se proclamait "Reine des féria".

"Ponce Pilate, qui dispose seul du droit de vie et de mort en ce pays ne croit pas à la culpabilité des "Festayres".


Après avoir exclu les tenanciers du Temple Bleu tels les BOURGEOIS décalés.


Il proposera aux autochtones de choisir entre la condamnation à mort "de ces festivités" et celle d'affamer la Bourgade par le prélèvement d'un impôt. 

La tradition voulait que le procurateur accorde sa clémence à l'une ou l'autre alternative lors des fêtes de Pâques.

La foule demandera que l'on ne prélève pas l'impôt et que l'on crucifie "la fête".

Le Chemin de croix commença alors.

Comme Hérode quelques années plus tôt il extermina les nouveaux nés, ces jeunes du pays, prêts à tout pour préserver les traditions. Il les fit trainer au tribunal du peuple, par ses Servantes, pour injures, les pécheresses ne pardonnent pas ...

Les papyrus dépêchés ont rapporté ces anecdotes.

Seuls les jeux du Cirque seront préservés, PILATE ne voulait pas s'attirer la foudre des dieux en suprimant le sacrifice des taureaux.

Face à la foule des Festayres en colère, Ponce Pilate se lavera les mains et dira : "Je ne suis pas responsable de ce sang ; à vous de voir". (Evangile selon St Mathieu, la fête patronale Vicoise en porte le nom, 3eme Dimanche de Septembre)

La fête païenne sera crucifiée.

Elle ressuscitera c'est sûr.

Traduction approximative du nouveau testament,

Si ces décisions pouvaient conduire à la transformation de l'eau en vin ...

et non pas à la multiplication des pains ......

Gazettement votre,

La Gazette Vicoise