Tenue Gazette Vicoise discrète.

On y va ...

Une tension perceptible autour des arènes.

A notre arrivée, tous le platanes restent muets, fallait absolument les amadouer:

GV: Vous avez vu les cartels, c'est super !!!

Mutisme complet.

GV:   Et l'affiche ???

Mutisme complet.

GV: Elle est pas belle ??? Ce Taureau qui arrache les lampions d'une corne, et qui met l'autre dans la Muleta ???

Muets jusqu'au bout, un peu comme s'ils avaient tombé les feuilles en Octobre pour pouvoir prétexter qu'ils n'avaient rien entendu des turpitudes qui ont agité le Club dont ils sont les amis Taurins.

 Nous essayons de les provoquer un peu, (pas si facile):

GV:   Alors, si on comprends bien y a:

- Les assos méritantes et les non méritantes d'après vos copains du centre Ville.

- Ici y aurait les Aficionados (les vrais invités, enfin, les VIP) et les clients (ceux qui paient pour que les vip puissent etre invites) mais qui aiment quand meme les toros, autrement ils y iraient pas, mais qui paient pareil, mais pas pour les mêmes choses ???

Un malaise à traversé ce petit groupe, les six tourterelles qui étaient là ont pris leur envol, ça commençait à sentir le poudre.

Un platane nous a discrètement dit que si on disait pas son nom, il avait des choses à dire, nous l'appellerons "Platou".

Platou: Y parait qu'à Toulouse y se sont fait secouer...

GV: Secouer ???

Platou: Y en a qui aiment la CORRIDA, mais qui aiment aussi venir rencontrer leurs amis, danser, partager un petit Blanc, enfin

VIC quoi !!!!,

nous, platanes des arenes, y semblerait qu'on fasse partie de l'endroit ou y aura toutes les animations. Meme qu'ici y aura des buvettes, de la musique, des danses, et tout ....et tout ...

GV: Si je comprends bien, la fête aura lieu, c'était pas la peine de faire tout ce pataquès alors.

Platou:   Soyez sympa je vois que vous voulez me sortir les vers du tronc ...........arrêtez de me brancher, 

GV: Bon, on va parler de la Course Landaise alors, y parait qu'elle remplace la non CORRIDA du Lundi après-midi ????

Des petits ricannements commençaient à se faire entendre, sournoisement, un bruissement, les bourgeons rougissaient.......

Platou: Y parait que Lundi après-midi, y z'ont prévu une petite sortie dans les champs (au campo, comme ils disent), mais ça c'est pas pour nous ...

GV: Mais ou ???

Platou:  J'ai compris dans les bars

GV: Ça va pas, non, le Lundi les bars ils ont fait la plie et ils commencent à "KARCHERISER"

Platou: Bon, c'est peut- être  à  BARS au lieu de aux bars, tu sais, je suis un peu dur de la feuille  .....

GV: Allez, racontes !!!

Platou: Cassez-vous va, je vais avoir des histoires.

Nous avons quitté ce petit groupe:

Un coup d'oeil à RUIZ MIGUEL, immobile (et pour cause), comme il était triste. Un bras levé au ciel, ses yeux larmoyants (c'était peut-être la pluie) fixait cet ultime Toro, 

En passant près de la statue, il nous avons entendu la voix d'un toro d'outre tombes) meugler tristement:

"Je vais mourir pour en arriver là,

quel gachis".

Il regardait avec tristesse RUIZ MIGUEL dans les yeux et ne voulait plus mourir ......

Consolons-nous,

Allez, la fête  aura bien lieu ....

Gazettement votre,

La Gazette Vicoise