La Gazette Vicoise est restée muette depuis le 20 Novembre 2011.

Après avoir reçu l’information qu’un « collectif » rassemblant l’ensemble des forces vives Vicoises, il nous a paru important de ne pas interférer dans une discussion qui paraissait constructive.

Ouvrir notre tribune avait pour but de permettre à chacun de donner son point de vue, son avis, de recueillir des idées. 

Donner la parole aux différentes associations, aux commerçants, aux VICOIS pour donner une impulsion positive pour préserver « NOTRE FETE ».

Il semblerait que le "collectif"  n’ait jamais été écouté (ou a plutôt été manipulé).

Une collusion entre le CLUB TAURIN et la municipalité a œuvré pour réduire cet événement, lieu de rencontre, de retrouvailles, de plaisir,  en une simple succession de spectacles taurins réservés aux initiés qui, pour un jour, remplacent leur clim par des éventails.

 Les décisions paraissant irréversibles, il suffit de lire l’article de la dépêche du 16 Mars 2012. (Gers – Vic-Fezensac).

 La Gazette reprend la parole pour exprimer sa tristesse.

Malheureusement cette tristesse est partagée par beaucoup de Vicois de tous âges qui ont la nostalgie des fêtes qu’ils ont animées, enrichies.

Rappelons nous les cavalcades, les concours de fanfares, les déguisements, les majorettes avant-hier, et encore hier nos hôtesses de l’air.

Les expositions d’artistes un peu partout en ville, les dessinateurs, les musiciens qui nous enchantent depuis 30 ans  avec une fidélité sans faille. 

VIC ne va quand même pas renier ses mousquetaires !!!!

D’ARTAGNAN, ta devise  « TOUS pour UN, UN pour TOUS », ou est elle ? 

Allez-va, ne te retournes pas dans ta tombe, même s’il ne porte pas de chapeau, il copie ta même barbichette (ou presque) :

Et clame :

 « UN pour UN, TOUS dehors ». 

Il nous donne deux ans pour reconstruire cette fête qui nous tient  tant à cœur.

Et après ………

 D’ici là, il va faire une belle traversée du désert :

De VIC juasqu'au Pays BASQUE  …..(disent les mauvaises langues, arrivée en exil en 2014).

Pourvu qu’il n’ait pas  l’ambition de réorganiser les fêtes de BAYONNE,

Et dire qu’il pourrait passer par MONT de MARSAN et DAX.

La Gazette vient de faire un cauchemar.

Pourvu que ce rêve ne devienne pas réalité.

Gazettement votre.

La Gazette Vicoise