La Gazette s'est laissé dire que Monsieur le Maire avait été kidnappé, clôné et remplacé (cf la dernière action du FLV qui nous ont informé de cette dépêche exclusive par affichage public sur les platanes vicois ).Notre vocation journalistique ne peut qu'accorder un certain crédit à cette théorie, même si le travail d'investigation, vous le comprendrez, dépasse nos compétences.

La Gazette Vicoise se joint donc au FLV pour lancer un appel aux ravisseurs:

RENDEZ-NOUS MICHEL SANROMA ET SON COSTUME DE MAJORETTE.

SACHEZ QUE VOTRE ACTION A ETE DEMASQUEE.

NOUS NE SOUHAITONS PAS CONNAITRE LES MOTIVATIONS QUI VOUS ONT POUSSE A COMMETTRE UN TEL ACTE.

SACHEZ QUE LES VICOIS NE TRANSIGENT PAS AVEC LES TERRORISTES. AUCUNE RANCON NE SERA VERSEE.

NOUS VOUS CONSEILLONS DE PROCEDER A L'ECHANGE DANS LES PLUS BREFS DELAIS SANS QUOI NOUS SERONS OBLIGE D'AVOIR RECOURS A LA FORCE ET CONTRAINTS DE LANCER A VOS TROUSSES NOTRE GROUPE  TERROHUMORISTE ANTI-DEPRESSION  : Le F.L.V.

En attendant, la Gazette a cherché un moyen d'éradiquer les symptômes "faire la gueule tout le temps, détester ses concitoyens, ne pas supporter les gens heureux" décrits par le FLV dans cette même dépêche.

Après quelques coups de téléphone et rencontres avec des membres hauts placés du Centre National de Recherche sur les Causes de l'Anti-Fêtisme (CNRCAF), la Gazette peut déjà vous informer qu'il s'agit de la SINISTROSE.

Selon eux, la SINISTROSE est une atteinte sérieuse du système nerveux central qui altère la fabrication de la dopamine (hormone du désir) et des endorphines (hormones du plaisir). Les symptomes principaux en sont :

- un manque évident d'implication dans toutes les activités reliées au Fêtisme pouvant aller jusqu'à l'Anti-Fêtisme,

- un manque de coordination des muscles zygomatiques qui ne peuvent plus se contracter et donc faire remonter les commissures des lèvres vers le haut. C'est ce symptome que le CNRCAF a baptisé le masque du "faire-la-gueule".

- des difficultés à maintenir des liens sociaux stables pouvant aller jusqu'à un enfermement entraînant une forme de surdité et de désimplication sur tout ce qui peut être fait ou dit dans l'environnement du sujet.

Le CNRCAF n'en est pour le moment qu'au stade expérimental de l'élaboration d'un traitement de la SINISTROSE mais a accepté d'intégrer grâcieusement celui que nous baptiserons le sujet COPIE-MS-EXP-1 à son programme de recherche pour tester un des médicaments qui a l'air le plus prometteur:

313345_224071677651458_100001458828960_621296_233314377_n